Monamourvoyageur

Une histoire

 

Collègues de travail

Nous avons commencé à travailler le lendemain de l’arrivée de mon cher et tendre à la maison. On a pris le train ensemble. C’était grisant. Il me tenait contre lui, protecteur. Arrivés à Caen, nous nous sommes promenés aux Rives de l’Orne, un centre commercial juste à côté de la gare et pas loin de l’arrêt de la navette que nous devions prendre. Nous avons mangé à proximité du site des Jeux Equestres, sous un parapluie parce qu’il pleuvait à verse.

Un peu avant 11h, la pluie s’est calmée. Nous attendions notre patronne devant l’entrée… mais pas la bonne ! On a dû piquer un beau sprint pour arriver à l’heure. Notre patronne nous a emmenés jusqu’au stand. On était très bien placés, quoi que le coin en question était exposé aux courants d’air. Une hôtesse déjà sur place nous a expliqué en quoi consisterait notre boulot. Il est très perfectionniste, je m’en suis rendue compte. Il voulait toujours s’assurer de bien avoir compris.

La première journée s’est bien passée, si ce n’est que les hôtesses de l’autre équipe n’arrêtaient pas de le reluquer… Evidemment : il n’y avait que deux garçons dans le staff, et il était de loin le plus beau. Lui et moi bossions toujours tous les deux, au sein d’une équipe de trois, ce qui fait que nous allions nous retrouver avec une fille tous les jours. Si la première n’a jamais cherché à le draguer, ce n’a pas été le cas pour les autres. J’étouffais de jalousie en le voyant sourire. Il était juste professionnel, aimable. Mais sur le coup, forcément, ça ne fait pas plaisir quand on voit son bien-aimé sourire à des filles qui font tout pour t’évincer.

Non, non, je ne suis pas parano. Tu sais ce que je les ai entendues dire ? « Elle est trop moche pour lui. » « Je suis bien mieux que ce thon ! » Sympa, hein ? Quand j’ai raconté ça mon doudou (oui, je l’appelle souvent comme ça ^^), nous étions dans la navette pour retourner à la gare. Il me tenait contre lui et m’a dit : « Et avec qui je suis, là ? » Il a promis de ne pas laisser passer la moindre méchanceté dite sur moi. Le lendemain, au moment où est arrivée l’équipe du soir, il est passé à côté de moi en me caressant la main et a dit tout haut : « Allez viens princesse. » Les filles ont ouvert de grands yeux et je les ai entendues dire : « Il l’a appelée princesse !!!!!!! » Elles étaient sous le choc, et moi j’étais ravie !

Quand j’ai cru que les filles s’étaient enfin résignées, ça a été le tour de notre cheffe. Une bonne femme d’environ 40 ans, mais qui s’imaginait en avoir 20 de moins. A chaque fois qu’elle venait sur le stand, elle faisait la bise à mon bien-aimé, serrant à peine la main des filles. Dès qu’elle voyait des hommes, elle minaudait comme pas possible… Et je te passe les remarques douteuses qu’elle a pu faire à mon cher et tendre.

Et il y avait les visiteurs ! Les filles étaient à fond dessus. J’écumais ! Ce qui m’a apaisée, c’est de voir l’intérêt que me portaient les garçons… et qui le rendait jaloux. Il l’a même avoué ! Un jour qu’un garçon m’avait parlé une bonne partie de l’après-midi, il est venu à côté de moi et m’a dit : « Je deviens jaloux, ça ne va pas, là… » Moi, j’étais on ne peut plus contente. Un monsieur habitué du stand m’a même fait la remarque : « Vous êtes rayonnante ! »

Le dernier jour, nous avions prévu un final en beauté. Il voulait montrer que j’étais avec lui, et me faire plaisir en clouant le bec aux autres filles. Quand on s’est changés en fin d’après-midi, après l’arrivée de l’équipe du soir, j’ai enfilé la tenue de simili qu’il m’avait choisie. On aurait dit une motarde… tout l’inverse de ce que je suis en temps normal. Il trouvait ça magnifique, sexy… Et il savait que les autres en resteraient muettes. Ça a été le cas. Il était très fier de me prendre par la taille.

Voilà comment se sont achevées nos deux semaines de travail ensemble. Il a su me montrer que j’étais la seule dont il était proche, me rassurer quand j’en avais besoin, et surtout me redonner confiance en moi.

Dans :
Par monamourvoyageur
Le 15 août 2015
A 16 h 27 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Maupertuis IFSI |
Bresilnousvoila |
Trucs... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Specialfootballfrancais
| Enquinconce
| Teatimesblog