Monamourvoyageur

Une histoire

 

Désillusion

Juillet est arrivé. J’ai quitté la maison pour emménager dans l’appartement que j’occuperai pour l’été. Je travaillais dans un office de tourisme, en bord de mer. Je continuais de textoter à longueur de journée avec lui, même au boulot. Ma préoccupation principale était de savoir quand nous nous reverrions. Une fille de mon âge aurait surtout dû commencer à chercher un boulot pour la rentrée. Oui, je cherchais, mais je t’avoue que ce qui me tenait le plus à coeur, c’était de le revoir. J’espérais qu’il viendrait passer quelques jours avec moi, dans mon appartement. Nous avions la plage à proximité et j’avais des projets plein la tête. Je lui demandais très fréquemment quand il viendrait, j’attendais avec impatience qu’il réponde à cette question. Mais la réponse n’a pas été celle à laquelle je m’attendais.

J’étais seule à l’office de tourisme, ma collègue étant en congé. Je regardais un film, en textotant. J’ai à nouveau posé la question fatidique. Quand sa réponse est arrivée, j’ai lu :

« Tu attends quoi exactement de ma venue ? »

Je t’avoue que ça m’a surprise. J’avais très envie de répondre : « Je veux te revoir, je le veux plus que tout », mais je me suis retenue. J’ai bien fait. Juste après, un autre message est arrivé, me disant : « Si je viens, c’est pour voir une bonne amie. » Amie. Ce mot-là est celui qui me fait le plus mal désormais. Je n’en croyais pas mes yeux. Je ne comprenais pas. Après tous les messages qu’il m’avait envoyés, les mots doux, les surnoms affectueux… comment était-ce possible qu’il me parle d’amitié ? J’ai cru que le monde s’écroulait. Il a senti mon malaise et m’a demandé ce à quoi je m’attendais. J’ai tout déballé. Je lui ai ressorti ses plus beaux SMS, ce qu’il avait pu me dire au téléphone. Il a tout éludé, trouvant un autre sens à chaque chose qu’il avait dit. « Grâce à toi, je sais qu’il est possible pour un homme et une femme d’allier amour et reconstitution », m’avait-il dit le soir de son départ, le 6 juin. Je ne sais pas comment tu l’interprètes, toi, ce genre de message, mais moi je l’ai vu comme la plus belle des déclarations. Ce qu’il entendait réellement par là ? Qu’il est possible de faire de la reconstitution historique en couple. Que ce n’est pas qu’une affaire d’hommes. C’est tout.  Il m’a dit : « C’est toi qui as fait des plans sur la comète… Si j’avais voulu sortir avec toi, je l’aurais fait dès le soir du bal… »

Mes certitudes se sont effondrées, tout comme mes espoirs.

Dans :
Par monamourvoyageur
Le 15 août 2015
A 12 h 40 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Maupertuis IFSI |
Bresilnousvoila |
Trucs... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Specialfootballfrancais
| Enquinconce
| Teatimesblog